Le saxophone, dont le brevet a été déposé en 1846, ne dispose pas au début de son histoire d’un répertoire original. Adolphe Sax, fraîchement nommé dans une annexe militaire du Conservatoire de Paris, fait appel à certains de ses collègues instrumentistes pour étoffer le répertoire de sa création la plus célèbre. Les premières œuvres originales sont signées par J.B Arban, J.B Singelée, J.Savari ou J.Demersseman.

Composée en 1860 par le flûtiste Jules Demersseman, mais spécialement destinée au saxophone, la Fantaisie sur un thème original témoigne des progrès effectués dans le perfectionnement du nouvel instrument depuis le dépôt de son brevet. La virtuosité exigée par sa cadence centrale est particulièrement remarquable. L’œuvre est dédiée à Henri Wuille (1822-1871), clarinettiste belge qui se forma au saxophone auprès de son inventeur et fut l’un des premiers saxophonistes remarqués à Paris (dès la fin des années 1840).

De nombreux enregistrements sont disponibles aussi sur instruments modernes que sur instruments de l’époque de Sax.

Cette œuvre mérite, sans doute, un meilleur accueil du grand public. À nous de la présenter sous un nouveau jour...

FB4B067B-7F11-40DE-9AB2-0D9736F3E590.jpeg